Dans un système fermé hydraulique (transfert calorifique par eau) fonctionnant correctement, la corrosion n'est pas un problème. Cette eau de l'installation est appelée « morte » parce qu'il n'y a pas d'entrée d'oxygène. Dans la pratique il y a cependant quotidiennement des problèmes de corrosion.

En raison de l'augmentation du rendement et des performances énergétiques, les fabricants de composants pour installations de chauffage et de climatisation exigent une excellente qualité d'eau. L'embouage par corrosion est un danger masqué qui peut occasionner d'importants dommages aux installations hydrauliques. Une surveillance et un contrôle constants contribuent à éviter le" Sick Installation Syndrome".

Blocages

Une pompe qui crie. Une pompe ou une vanne de réglage avec un arbre bloqué. La tige d'une vanne thermostatique reste « collée ». Les désagréments, les frais et l'empreinte écologique liés à ces problèmes sont énormes. Mieux vaut prévenir – et éviter des frais inutiles – que guérir.

 

Bouchons

L'oxygène présent dans l'installation de chauffage sera rapidement source de corrosion, provoquant la formation d'une couche de rouille dans le système. Ce dépôt augmente la perte de charge, ce qui réduit l'efficacité de la pompe. Cette couche de corrosion est en plus un isolant thermique diminuant ainsi le rendement thermique.

Si ce processus se poursuit, les conduites peuvent se boucher complètement. Résultat : certaines boucles ou des systèmes entiers ne sont plus chauffées. Malheureusement, ces indices sont difficilement perceptibles au début. Une eau noire ou rouge, associée à une hausse de la consommation d'énergie sont souvent un signe avant-coureur...

Fuites

Les fuites dans une installation font souvent l'objet d'un traitement symptomatique. On répare, et c'est reparti ! Reste que des fuites peuvent indiquer un problème latent de corrosion. Dans une installation entièrement corrodée, on remplace trop souvent directement des composants tels que radiateurs, conduites, chaudières...

Un mauvais investissement si l'on ne s'attaque pas à la cause de la corrosion. Par conséquent, les nouveaux composants présenteront les mêmes symptômes après quelques mois. Les pertes d'eau de l'installation occasionnent en plus de fréquents appoints d'eau, qui entraîne un nouvel apport d'oxygène dans le système...